logo ENSAT

La responsabilité sociétale des entreprisesAtelier du développement durable

Les "Ateliers du développement durable", s’inscrivent dans le cadre de l’Unité d’Enseignement « Introduction au développement durable » de l’ENSAT. Destinés aux élèves ingénieurs de 2ème année mais aussi ouverts à tous publics, ces éclairages et ces échanges, pensés comme des moments de culture, réinterrogent les savoirs, appréhendent différentes approches et visent à placer les futurs agronomes en état de questionnement et de réflexion.

Est-ce-que les entreprises sont toujours suspectes quand elles parlent développement durable ?

Selon la commission européenne, la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est définie comme « étant la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société ». Pour assumer cette responsabilité, il faut au préalable que les entreprises respectent la législation en vigueur mais aient aussi engagé, en collaboration étroite avec les parties prenantes, un processus qui couvre au moins certains de ces aspects : « les droits de l’homme, les pratiques en matière de travail, les questions environnementales, et la lutte contre la fraude et la pollution » ; ainsi que « la participation et le développement au niveau local, l’intégration des personnes handicapées et les intérêts des consommateurs, en ce qui concerne notamment la vie privée » (commission européenne, 2011).

La notion de responsabilité se traduit par la nécessité pour les entreprises d’informer sur leurs pratiques, et donc de les assumer, mais en leur laissant l’initiative des pratiques mises en œuvre. 

 

Ainsi la RSE repose sur une démarche volontaire des entreprises. La commission recommande aux états d’inciter de différentes façons les entreprises à s’y engager, notamment par des règles sur la communication de leurs pratiques. C’est ainsi qu’en France la loi de 2001, relative aux nouvelles régulations économiques (NRE), la loi relative à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement en 2009 et la norme ISO 26000 en 2010 apparurent. Depuis, la législation continue de produire une réglementation sur l’information par les entreprises et les modalités de l’évaluation de leurs pratiques.

 

C’est ainsi que la RSE constitue la voie pour mettre en application le développement durable au sein des entreprises. Cependant, la commission a besoin de compléter la notion de développement durable par l’objectif d’« économie sociale de marché hautement compétitive ». On peut alors s’interroger s’il est possible de combiner des actions volontaires en termes sociaux et environnementaux dans un contexte guidé essentiellement par la concurrence.

 

Plus globalement, même si les entreprises respectent les obligations de publier des informations sur leurs pratiques, elles peuvent être parfois incomplètes et dans certains cas se limiter à des données dont il est difficile d’apprécier la valeur de l’engagement.

Finalement, la RSE n’est-elle que procédure ou incarne-t-elle une nouvelle façon de concevoir son rapport aux parties prenantes ?

 

Lors de cet atelier, il sera question de déterminer si la RSE peut effectivement influencer le comportement des entreprises ou du moins leur rapport au développement durable.

 

Pour la commission européenne, la RSE peut contribuer « de manière significative à atteindre les objectifs fixés par le traité de l’Union européenne d’œuvrer pour le développement durable et une économie sociale de marché hautement compétitive »                                                                                                                                                             

Intervenants :

Corinne FRANÇOIS

Ingénieur, Consultante RSE auprès d’entreprises et de collectivités territoriales

 

Pierre PHILIPPE

Directeur Coopérative viticole de Buzet

Président du comité RSE au sein de « Coop de France »

 

Tanguy-Marie POULIQUEN

Enseignant-chercheur à l’Institut Catholique de Toulouse

Philosophe avec une formation pluridisciplinaire

 

L'atelier se tiendra le mercredi 8 novembre :
De 14h à 17h dans l’amphithéâtre de Toulouse INP-ENSAT
Entrée gratuite et ouverte à tous,

Inscription obligatoire pour tous les extérieurs : christiane.saint-luc@ensat.fr (christiane.saint-luc @ ensat.fr) ou 05.34.32.39.54

Contactez l’ENSAT

L’Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse

Avenue de l’Agrobiopole - BP 32607 - Auzeville-Tolosane 31326 CASTANET-TOLOSAN Cedex

05 34 32 39 00

Contacts

Certifications

  • Logo MENESR
  • Logo UTFTMP
  • Logo INP
  • Logo INPT
  • Logo midisup
  • Logo CTI
  • Logo CDEFI
  • Logo CGE
  • Logo INRA
  • Logo CNRS
  • Logo Agreenium
  • Logo AGRI campus
  • Logo Agri Sud-ouest